La cyber sécurité : l’autre cygne noir

La terrible pandémie du covid-19 nous rappelle à quel point nos sociétés peuvent être déstabilisées par des faits difficiles à anticiper. C’est la définition même du cygne noir, un évènement qui a peu de chances de se produire mais dont les conséquences sont énormes !

Cette crise laissera sans aucun doute des traces et nous force déjà à revoir la manière dont nos entreprises fonctionnent. L’accès à distance, la digitalisation des documents, l’organisation de réunions en ligne sont aujourd’hui d’actualité.

Digitaliser synonyme de risques accrus ?

Stocker des informations sur un outil numérique, qu’il soit local ou dans le cloud, implique forcément une exposition aux hackers plus importantes si des mesures de sécurité ne sont pas prises. La législation sur la protection des données nous rappelle notre responsabilité de chef d’entreprise même si la source est un hacking de votre fournisseur de cloud.

Le hacking, un business plus rentable que la vente de drogue !

Le saviez-vous ? La revente de données et l’extorsion de PME est devenu un business plus rentable et moins dangereux que la vente de drogues ! Les hackeurs profitent en général de failles humaines comme :

  • Le manque de prudence ou la naïveté lors de la consultation de mails
  • Le manque de mise à jour de vos systèmes informatiques
  • L’utilisation de mots de passe communs
  • ……

Et vous êtes à l’abri, vraiment ?

Beaucoup de PME pensent être trop petites que pour susciter un intérêt. C’est une fausse croyance ! En effet, les plus petites entreprises ne disposent en général pas de responsable informatique et sont souvent moins consciente des risques et donc… plus vulnérables. 

Les hackeurs préfèrent gagner 100 fois 20.000 EUR que de tenter le coup de plusieurs millions !

Concrètement, quels risques ?

Il est difficile de lister l’ensemble des risques pour une entreprise. On peut néanmoins relever les plus importants :

  • Le blocage complet de votre outil informatique et ou de production. C’est évidemment une catastrophe et une perte de revenus immédiate pour l’entreprise.
  • L’obligation de payer une rançon (en général le minimum est de 25.000 EUR) afin de débloquer vos systèmes
  • La perte ou le vol de données, ouvrant la voie au chantage et à des amendes d’autorités diverses
  • Le dommage causé à un tiers par le hacking, cela peut être le fournisseur ou le client à qui vous avez transmis le virus et qui devient victime à son tour !
  • Le risque d’image et de réputation qui peuvent nuire à votre politique commerciale

Quelles sont les bonnes pratiques ?

La première bonne pratique, c’est de vérifier régulièrement que tous vos programmes sont à jour et que vous disposez de back up de vos données. Un professionnel pourra vous épauler efficacement sur ce sujet. 

Le deuxième point est de mettre en place des formations à destination de votre personnel afin de sensibiliser tout le monde sur l’impact d’une petite négligence et l’importance d’adopter un comportement responsable.

Finalement, souscrire à une formule d’assurance vous permettra de dormir tranquille pour un prix tout à fait raisonnable. Contacter nous afin d’analyser les différentes garanties possibles et trouver la meilleure protection possible pour votre entreprise !

Coordonnées

ACD COURTALUX
Courtier en assurances
Parc d'activités de Capellen, 77-79
L-8308 Capellen
Agrément CAA n° 2004CM011
Tél +352 2619191
Fax +352 26191920
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Registre des intermédiaires et plaintes sur www.commassu.lu

bouton acdcourtalux

Webconcept by Nextmove

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.   Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus     J'ai compris